Skip to content
Vous cherchez quelque chose?
Une alimentation végétale
Future50 Contexte

Une alimentation végétale pour une planète plus saine

Future 50 Foods

Les Future 50 Foods offrent un vaste spectre de couleurs fortes, de textures variées et d’arômes tentants – ils sont naturellement frais, croquants, relevés, savoureux. Cette sélection soigneusement établie comprend des légumes, noix, graines, champignons, haricots, légumineuses, céréales et racines issus d’une grande variété de cuisines régionales et de traditions culturelles. Nous pensons que cette sélection est assez exhaustive bien que les Future 50 Foods ne comportent pas de viandes, d’œufs ni de produits laitiers. Nous expliquons ici pourquoi il en est ainsi et comment on peut intégrer davantage d’aliments végétaux dans son alimentation au quotidien.

Pourquoi les Future 50 Foods sont exclusivement végétaux

Ce rapport vise entre autres à encourager la transition vers une alimentation plus végétale au regard du fait que la production d’aliments d’origine végétale a un impact négatif moindre sur l’environnement par rapport à celle d’aliments d’origine animale. La production de ces derniers requiert non seulement plus d’eau et de terre, mais représente aussi une part plus importante des émissions de gaz à effet de serre. À l’échelle planétaire, l’agriculture est responsable d’environ un quart de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre. L’élevage est à l’origine de 60% de ces dernières, notamment à travers la production de viande, de produits laitiers et d’œufs.[1]

Un argument fréquemment invoqué contre une alimentation exclusivement végétale est le besoin en protéines de l’être humain. Les Future 50 Foods comportent donc notamment de nombreux aliments d’origine végétale riches en protéines. Une poignée de pois chiches germés au goût de noix contient par exemple environ 10 g de protéines. Les plantes marines comme l’algue wakamé sont également une bonne source de protéines et se caractérisent notamment par un arôme d’umami qui rappelle le goût de la viande.

Astuces pratiques pour la cuisine végétale

● Commencer petit

Commence par des changements modestes mais efficaces. Tu peux par exemple remplacer la moitié de la viande de ton prochain ragoût par des haricots de plein champ riches en protéines et fibres alimentaires ou introduire un jour «sans viande» par semaine pendant lequel tu ne consommes que des ingrédients d’origine végétale.

● S’appuyer sur de bonnes habitudes

En prenant l’habitude de prendre des repas végétaux, tu contribues amplement à la transition. La prochaine étape pourrait être d’apporter un peu de variété dans ton assiette et d’essayer toutes les semaines une nouvelle sorte de céréale ou de légume. Tu soutiens ainsi aussi la diversité agricole. Le riz peut notamment être remplacé par du millet, une ancienne variété de blé délicieuse et facile à préparer.

● Découvrir des arômes

Pars à la découverte de nouveaux arômes inspirants grâce aux aliments végétaux de tes plats. Essaie de nouvelles recettes et tente l’inconnu en utilisant par exemple le champignon Enoki. Tu peux aussi revisiter des aliments que tu connais déjà – les noix grillées sont aussi excellentes dans les plats salés. Découvre ici des recettes Knorr de plats succulents à fort impact

● Moins égal plus

Une toute petite quantité de produits d’origine animale peut déjà générer un arôme très puissant. Dans les plats qui ne sont pas entièrement végétariens, tu peux tout simplement utiliser moins de viande ou de produits laitiers et utiliser à la place des arômes et textures des Future 50 Foods en complément. Le tofu soyeux s’imprègne du goût des herbes et des épices et peut remplacer certaines sortes de fromages à pâte molle dans les plats de pâtes. Une portion de viande hachée peut être remplacée par des algues, des haricots noirs ou des lactaires délicieux, qui dégagent un arôme d’umami.

Apprends-en davantage sur les Future 50 Foods! Le rapport complet sur les Future 50 Foods est téléchargeable ici. Télécharger le document

_________________________________

[1] CCAFS Food Emissions – Direct Agricultural Emissions. [ONLINE] À consulter sur: https:/ccafs.cgiar.org/ bigfacts/data/theme/food-emissions/Theme_2_ Food_Emissions_2_Direct_Agricultural_Emissions. pdf [dernière consultation novembre 2018] et Sejian V. et al. (2015) Global Warming: Role of Livestock. Dans: Sejian V., Gaughan J., Baumgard L., Prasad C. (eds.) Climate Change Impact on Livestock: Adaptation and Mitigation. Springer, New Delhi

Nous n'avons aucun résultat, veuillez essayer avec un autre mot clé

How about one of these?