Vous cherchez quelque chose?

Morue rôtie avec tomates cerises

Méthodes de cuisson de poisson

À la vapeur, au four ou sur le barbecue : voici des façons de cuire le poisson.

Même les chefs les plus assurés perdent confiance quand il est question de cuire le poisson. Pourtant, c’est très simple. Plutôt que de suivre des recettes à la lettre, considérez qu’il s’agit de points de départ. Commencez par vérifier quels produits frais est offre chez votre épicier local. Une fois le poisson le plus frais et le plus ferme en main, vous pourrez décider de la manière de l’apprêter, puisque les techniques appropriées aux poissons gras comme le maquereau ne conviennent pas aux poissons délicats comme la sole. Voici quelques idées pour débuter.

Cuit sur le barbecue

Le barbecue n’est pas réservé aux saucisses. En plus d’être plaisant en été, il donne une touche fumée au poisson. Cette méthode de cuisson se prête davantage aux poissons à chair ferme et aux darnes bien juteuses.

C’est à essayer avec du thon, du saumon, de l’espadon, de la dorade et du maquereau.

Cuit à la vapeur

Cette méthode santé empêche le poisson de devenir sec puisque la chaleur est humide et indirecte. Elle convient très bien aux poissons entiers, mais assurez-vous d’abord que votre chaudron est assez gros!

C’est à essayer avec du bar, de la sole, de la plie et de l’aiglefin.

Cuit au four

La chaleur du four peut assécher les poissons plus délicats. Les poissons blancs à chair ferme se prêtent bien à cette méthode de cuisson, pratique lorsque vous recevez plusieurs personnes à table.

C’est à essayer avec de la morue, du hareng, du flétan et du saumon.

Poêlé

Ce qui convient aux poissons plats. La chaleur intense et directe est si rapide que vous n’avez même pas à tourner les filets lorsqu’ils sont minces.

C’est à essayer avec de la sole, de la limande-sole, du maquereau, de la sardine et du thon.

Sauté

Les poissons blancs, dont la chair est délicate et contient moins de gras naturel, profitent bien de cette méthode de cuisson, qui préserve leur apparence et leur humidité. Il est préférable d’appliquer un peu d’huile ou de gras dans le fond de la poêle, même si la surface est antiadhésive.

C’est à essayer avec de la sole, du merlan, du hareng, du thon, du rouget-barbet et de la morue.

Frit

Prenez exemple sur le traditionnel poisson-frites britannique. La pâte à frire et la chapelure protègent le poisson de la chaleur, de sorte que l’intérieur cuit doucement à la vapeur. Cette technique ne se prête pas aux poissons huileux.

C’est à essayer avec de la morue, de l’aiglefin, de la raie, du merlu et de la plie.

Poché

Cette méthode consiste à cuire le poisson dans un liquide à très basse température. Elle convient tout particulièrement aux poissons entiers et aux poissons à chair blanche, qui s’en trouveront plus tendres.

C’est à essayer avec du saumon, de l’aiglefin, de la plie, de la truite et de la sole.